Gardaí warn modifications dangerous and illegal after Dublin truck found with spikes

first_imgThe driver of the truck was required to remove them before continuing. Dangerously Modified Truck. Further details click https://t.co/cUZtsFa17g Driver said ‘It looks cool’ but this poses a serious risk pic.twitter.com/cby4CpDNgs— An Garda Síochána (@GardaTraffic) June 7, 2017 Wednesday 7 Jun 2017, 7:15 PM http://jrnl.ie/3432372 GARDAÍ ARE WARNING all road users that altering any vehicle is highly dangerous and illegal.It comes after a officers came across a truck in Dublin with spikes on the wheels. Gardaí said:Whilst the driver thought ‘It looks cool’ this poses a serious risk to cyclists, pedestrians and all other road users. By Cliodhna Russell Jun 7th 2017, 7:15 PM 74 Comments 45,475 Views Short URL Share62 Tweet Email3 Source: An Garda Síochána/Twitter Gardaí are appealing to anyone who encounters a modified truck or vehicle to report the incident to gardaí.Read: Male drivers rack up penalty points twice as often as women over a decade> Gardaí warn modifications dangerous and illegal after Dublin truck found with spikes Officers say this poses a serious risk to cyclists, pedestrians and all other road users. Tweet thisShare on FacebookEmail this articlelast_img read more

Des chercheurs dévoilent un portrait caché sous une œuvre de Rembrandt

first_imgDes chercheurs dévoilent un portrait caché sous une œuvre de RembrandtGrâce à de nouvelles technologies radiographiques, une équipe internationale de chercheurs est parvenue à dévoiler un portrait caché sous un tableau du peintre Rembrandt intitulé “Portrait d’un vieil homme en costume militaire”.Un portrait peut parfois en cacher un autre. C’est le cas de celui du “vieil homme en costume militaire”, peint par Rembrandt entre 1630 et 1631 et exposé au J. Paul Getty Museum de Los Angeles. De précédentes études avaient déjà mis en évidence la présence d’un autre personnage sous l’actuel tableau, toutefois, les sondages aux infrarouges et rayons X s’étaient révélés jusqu’à présent infructueux. La raison de cet échec tient en grande partie du fait que le peintre avait utilisé à l’époque des peintures de même composition chimique pour le premier portrait et celui qui l’a recouvert par la suite.Aujourd’hui, un nouveau système de technologies radiographiques sophistiquées, permet enfin de lever le voile sur le mystère dissimulé par ce chef-d’œuvre durant 380 ans. Une équipe internationale de chercheurs a récemment appliqué une méthode de fluorescence à rayons X pour examiner l’œuvre cachée. “Par rapport à d’autres techniques, l’analyse aux rayons X que nous avons testé est actuellement la meilleure méthode pour dévoiler ce qu’il y a sous une peinture originale” déclare dans un communiqué Matthias Alfeld, co-auteur de l’étude et chercheur l’Université d’Anvers, en Belgique. 
Les résultats, publiés dans le Journal of Analytical Atomic Spectrometry (JAAS) de la British Royal Society of Chemistry, dévoilent ainsi pour la première fois une image claire et précise d’un homme peint la tête vers le bas si l’on prend la toile dans son sens original. Celui-ci est représenté jusqu’au haut de son buste uniquement couvert d’un habit gris. Un portrait que les historiens de l’art pourront désormais étudier à loisir pour déterminer son origine. À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Par ailleurs, le succès de l’étude devrait permettre aux chercheurs de mettre en place un protocole efficace et non invasif, adapté à l’étude des œuvres cachées sous les peintures de Rembrandt voire d’autres artistes.(Crédit photo : Andrea Sartorius / J. Paul Getty Trust) Le 28 janvier 2013 à 13:50 • Emmanuel Perrinlast_img read more